Coloriages et loisirs créatifs - Magazine enfants et parents magazine artistique magazine parents cuisine facile Jeux éducatifs et pédagogiques loisirs créatifs coloriages à imprimer

Orfèvrerie d'art liturgique - Orfèvre, Création, fabrication, restauration.

Louis-Guillaume Piechaud, Orfèvre - http://www.piechaud-orfevre.fr/

Les Tailleurs d'Images - Place des Halles - BP 6 - F - 16240 - Villefagnan - images7@wanadoo.fr
Tél : 05 45 31 45 24 - 06 63 84 31 99 / Fax : 05 45 31 44 63

atelier d'orfèvre

Biographie

Né en 1975, Louis-Guillaume Piéchaud est l'héritier de plusieurs générations d'artistes. Il entre dès l'âge de seize ans dans l'atelier familial fondé vers 1950, « les Tailleurs d'images ». Il y est formé par son père et son grand-père, sa formation l'amène à aborder de nombreuses disciplines ; sculpture sur bois et sur pierre, céramique, orfèvrerie.

C'est pour se tourner résolument vers le travail du métal et, plus précisément, celui de l'art liturgique (objets de culte et mobilier d'église) , qu'il fonde son propre atelier, après avoir passé sept ans à étudier auprès des siens.

Si l'on peut deviner, en regardant ses œuvres, une influence toujours très forte de l'art du Moyen-Age, cet orfèvre tente cependant de créer son propre style, un style qu'il souhaite actuel. Depuis toujours Passioné par la liturgie de l'Eglise, il veut mettre ses talents au service de celle-ci, qui s'est toujours appuyée sur le travail des artistes pour assurer sa dignité et sa beauté.

Calice et patène en argent massif, vermeil, noeud du calice en céramique.

Ensemble réalisé en 2006 pour une église de Gironde. Calice et patène en argent massif, vermeil, noeud du calice en céramique.

J'ai pris plaisir à revisiter l'orfèvrerie et ne pouvais finir sans dire un mot ce sur ce "Coffret reliquaire" ayant obtenu le prix de la Société d'Encouragement aux Métiers d'Art pour le département de la Vienne, en 2005.

coffret orfevre

Cuivre sur âme de bois. Patine rouge et verte au feu, cristal de roche, feuille d'argent, feuille d'or.

Directement inspiré par la forme des reliquaires tels qu'on les concevait à l'époque médiévale, ce coffret prétend néanmoins être bien "d'aujourd'hui" par l'originalité de son décor. Ce coffret pourrait illustrer la démarche de Louis-Guillaume Piéchaud, qui souhaite que son oeuvre soit bien du 21ème siècle, tout en tenant compte d'une longue tradition.

Orfèvrerie

Si l'outillage moderne a pu faciliter certaines tâches, le travail du métal en orfèvrerie a néanmoins des principes de base inchangés depuis des millénaires. L'action de la main reste prépondérante. Marteaux, échoppes, burins, triboulets, ciselets,,.sont quelques outils parmi d'autres que l'orfèvre utilise chaque jour, encore et depuis toujours, perpétuant une longue tradition de dextérité minutieuse. Former une coupe, sertir une pierre, émailler un médaillon, graver, polir, braser,. requiert les mêmes gestes, éprouvés par des générations d'artistes et d'artisans. C'est dans le prolongement de cette longue tradition, sur l'établi dessiné et réalisé par lui-même, que Louis-Guillaume Piéchaud souhaite voir s'inscrire son œuvre. 

Le cuivre est le premier métal que l'homme ait mis en oeuvre. Ductile, malléable, il n'en est pas moins extrêmement résistant. Le plus ancien objet métallique connu façonné de main d'homme est fait de ce métal. Par la suite, il fascina les alchimistes... Louis-Guillaume Piéchaud le choisit à son tour pour créer des luminaires. Ceux-ci sont ornés de patines de couleurs réalisées au feu qui lui ont demandé de longues recherches et dont il garde jalousement le secret... Si le feu peu détruire, il affine aussi, transforme, façonne.

luminaires d'orfèvre

L'or est le métal précieux recherché entre tous. Posé sous forme de feuilles, il va réhausser et enrichir chacune de ces oeuvres, sa couleur rappelant le cuivre à l'état natif alors qu'il était encore en fusion. 

Mais là ne s'arrête pas le savoir-faire d'un orfèvre. L'esthétique, la recherche perpétuelle du beau et surtout le travail du métal, l'emmène inexorablement vers la parure, Quels objets plus que les bijoux demandent de relever le défi de la minutie alliée à la beauté? Via des matériaux pas si faciles à traiter à le main, en cuivre ou en or et qui, de surcroît, seront finalement posés sur la peau. La bijouterie prend une autre dimension, empreinte de la marque unique apposée par l'orfèvrerie elle-même, et bien-sûr son artisan! 


Contenu images et textes déposés ©, REPRODUCTION INTERDITE




me contacter : emareva@free.fr

Plan de Site | Conditions de vente, Charte & Confidentialité | Amis | Partenaires
Partenaires coloriages | Amis des enfants